Nord du Maroc 2018

Participez à un voyage exceptionnel à la rencontre des traditions musicales marocaines avec Ali Alaoui

Au Nord du Maroc, entre les villes impériales de Fès et de Meknès et les montagnes de l’Atlas, vous serez invités à un voyage au rythme des musiques populaires, des musiques folkloriques ou des musiques de transe, mémoires profondes d’une culture marocaine intimement liée à la danse.

Ce stage s’adresse aux musiciens et danseurs amateurs et professionnels.

AAA&D est en cours d’enregistrement auprès de la DIRECCTE en tant qu’organisme de formation. Différentes prises en charges pourront être envisagées : AFDAS, UNIFORMATION, employeur.

Pour recevoir le bulletin d’inscription, contactez-nous par mail: contact@alialaoui.com

PROGRAMME

FES

Culture musicale et rythmique

En début de stage, Ali Alaoui présentera les différents aspects de la culture musicale du patrimoine marocain, et plus particulièrement les différents styles qui seront ensuite développés lors des ateliers avec les musiciens locaux. Il travaillera aussi la culture rythmique à travers le corps, la voix et la pratique des percussions.

Musique savante : musique et chant arabo-andalous

C’est à partir du XIe siècle, dans la ville impériale de Fès, que s’est forgée la tradition musicale classique marocaine, al âla et un vaste répertoire de chants d’inspiration soufie.

Les instruments utilisés dans un ensemble typique de musique arabo-andalouse (takht) sont : le tar (tambourin arabe) qui est l’instrument maître de l’ensemble car c’est lui qui donne le rythme de base, la darbouka, l’oud (l’ancêtre du luth), le rabâb, le nay, le qanûn.

Musiques et danses de transe

La confrérie soufie des Aïssawa est célèbre dans le monde arabe pour sa musique spirituelle caractérisée par l’utilisation du hautbois ghaita, de chants collectifs d’hymnes religieux accompagnés par un orchestre de percussions utilisant des éléments de polyrythmie.

La confrérie soufie Ahl Touat est originaire d’Ouezzane, centre de pélerinage le plus important du Maroc. Ses rituels de transe, notamment la danse du bâton sont spectaculaires.

 

Img_2109

Musique et danse folklorique

La région de Tissa est réputée pour son art équestre. Le folklore Hiyata de le tribu arabo-berbère des Hyayna, mêlant percussionnistes, danseurs et cavaliers, met en valeur les différentes postures et allures du cheval.

Musique et danse populaire

L’Aita Jabalia est un art populaire traditionnel venu des montagnes du nord-ouest du Maroc qui témoigne notamment des conflits entre tribus, des souffrances des régions rurales enclavées et de l’histoire du Rif occidental.

MEKNES

Dsc_0103Musiques et danses de transe

Les Gnawa du Maroc forment une confrérie d’adeptes, de prêtres-guérisseurs et de musiciens qui pratiquent une variante du culte populaire des saints teintée d’africanismes.

MOYEN-ATLAS

Img_2246
Musique et danse folklorique

Le Haïdous est la danse des Berbères du Moyen Atlas. A cette occasion, hommes et femmes, en lignes ou en cercles, chantent en réponse, au son des bendirs et parfois de la kamenja. Les thèmes sont l’amour, l’amitié virile et les malheurs de la vie.

Musiques et danses populaires

Soit rural, soit citadin, le Chaabi est la musique populaire associé à la fête. Il est joué par des groupes mixtes composés de musiciens, chanteurs, chanteuses et danseuses.